La Seconde Guerre mondiale

Après que l’Allemagne nazie a envahi la Pologne, la Royaume-Uni et la France lui déclarent la guerre le 3 septembre 1939. Jusqu’en mai 1940, une « drôle de guerre » s’engage, limitée sur le front occidental à des attaques périphériques. La « guerre éclair » est lancée le 10 mai 1940 par Adolphe Hitler : elle lui permet de rompre le front français, après avoir envahi la Belgique et les Pays-Bas. Alors qu’en France, l’armistice est signé le 22 juin, les Britanniques évitent l’invasion mais subissent de terribles bombardements au cours de la « bataille d’Angleterre » opposant les aviations allemande et britannique de juillet à octobre 1940.

Avec l’appui de son alliée, l’Italie fasciste, l’Allemagne hitlérienne se lance également dans une campagne en Afrique du Nord et progresse dans les Balkans (Yougoslavie, Grèce).Ainsi, dès 1941, l’Europe (hormis les pays neutres) est occupée par les nazis, qui vont mettre en œuvre, avec l’aide de certains gouvernements collaborateurs, le pillage des territoires et l’extermination des Juifs et des Tziganes.

Le 22 juin 1941, en violation du pacte de non-agression signée avec l’URSS en août 1939, Hitler lance une offensive sur le front oriental qui conduit ses troupes en six mois aux portes de Moscou. Le conflit se mondialise : en Asie du Sud-Est, les Etats-Unis entrés en guerre, après l’attaque de leur base de Pearl Harbor, font face à l’expansionnisme japonais.

La mobilisation des ressources et des hommes est totale et en 1942, le conflit bascule au profit des Alliés : les Américains remportent la bataille de Midway et bloquent l’avancée japonaise dans le Pacifique ; les succès militaires et le débarquement franco-britannique en novembre permettent la libération de l’Afrique du Nord ; le 2 février 1943, la capitulation de l’armée allemande à Stalingrad marque le début de leur recul en URSS.
Après le débarquement en Sicile et en Italie du Sud à partir de juillet 1943, puis celui de Normandie en 6 juin 1944 et en Provence le 15 août 1944, les troupes alliées progressent sur plusieurs fronts. La France est libérée avec l’aide de la Résistance et les Soviétiques avancent vers Berlin. Après le suicide d’Hitler, l’Allemagne capitule le 8 mai 1945.
Dans le Pacifique, le règlement du conflit est plus long : face à la résistance japonaise et l’action des kamikazes, les Américains bombardent massivement et utilisent l’arme nucléaire sur les villes d’Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945. Le 2 septembre 1945, la reddition japonaise signe la fin du conflit le plus meurtrier de l’histoire (55 millions de morts), marqué par la violence génocidaire.

CONTACT

Association Ami, Entends-tu?
domitiedelaroulliere@ami-entends-tu.org
Presse : pcpresse@live.fr

RETROUVEZ-NOUS SUR

facebook twitter